Perte d’identifiant DMR et P25: un retour de karma pour F1SHS !

Jamais la communauté radio-amateur française n’aurait pu espérer mieux. Du fait de ses propres actions, les identifiants radio DMR et P25 de F1SHS ont été effacés de la base RadioID.net !

Celui-là même qui faisait subir ses règles aux radio-amateurs français pour obtenir leurs identifiants DMR, rejetant régulièrement les demandes soit parce que les documents ne correspondaient pas parfaitement aux conditions qu’il avait établi unilatéralement, ou pas de la bonne adresse e-mail, ou encore qu’il jugeait suspect, vient de se faire supprimer ses propres identifiants !

F1SHS peut désormais apprécier ce que cela fait de se retrouver à la place de ceux à qui il refusait la validation de leurs identifiants pour aucune autre raison que d’exercer son pouvoir de nuisance, et de se retrouver sans identifiants:

Afin de pouvoir récupérer des identifiants DMR et P25 chez RadioID, F1SHS doit comme tout le monde fournir une copie de documents permettant de vérifier sa license radio-amateur (avec une procédure désormais beaucoup plus facile que lorsqu’il en avait le monopole: quasi n’importe quel document administratif faisant référence à l’indicatif RA suffit). Mais comble de l’hypocrisie: F1SHS refuse d’envoyer la copie de son document!

Lorsque F1SHS avait le monopole de la validation des identifiants DMR/P25, ce sont des dizaines de radio-amateurs qui se sont fait persecuter et n’ont pas pu avoir accès à ces modes digitaux. Ceux qui ne voulaient pas envoyer leurs documents à un tel individu étaient également bloqués car F1SHS refusait que la validation soit partagée avec une autre personne ou une autre association.

RadioID fait appel à une équipe de volontaires qui se partagent les demandes et n’ont aucun monopole sur un pays. Et les documents envoyés sont automatiquement effacés au bout de quelques jours après validation. Un système simple et juste.

Lorsqu’il en était responsable, tout le monde devait suivre les règles contraignantes de F1SHS. Mais lorsque c’est à lui de les suivre, ses « droits sont bafoués » !